#Newsletter #5 Faut-il lire pour écrire ?

820765_10151408510687458_1440582493_o

« Si vous voulez être écrivain, vous devez privilégier deux choses : lire beaucoup et écrire beaucoup… N’y allons pas par quatre chemins : si vous n’avez pas le temps de lire, vous n’avez pas celui d’écrire, ni les instruments pour le faire. C’est aussi simple que ça. » Stephen King, Écriture, Mémoires d’un métier.

Je cite Stephen King, mais cet auteur est loin d’être le seul à être un grand lecteur avant d’être un grand écrivain. Column McCann dans ses Lettres à un jeune auteur suggère de « lire copieusement » au moment où l’on commence à écrire, comme une « aide au décollage », Edward Albee conseille de lire aussi bien « des chefs d’œuvre que des petits trucs », les grands pour nous inspirer et les petits pour ne pas sombrer dans le découragement, Daniel Pennac parle du bouillonnement de sensations qui traversent le lecteur : « l’imagination enfle, les nerfs vibrent, l’adrénaline gicle, l’identification opère tous azimuts et le cerveau prend momentanément les vessies du quotidien pour les lanternes du romanesque ». Nombre d’entre eux ont écrit sur leurs lectures. Ainsi Edith Wharton et son essai visionnaire et décrié Le vice de la lecture, Marcel Proust, Virginia Woolf, Nabokov, Barthes, Goethe, Philipp Roth… Et que dire de Flaubert, si grand admirateur de Chateaubriand qu’il alla sur les traces de l’auteur au Chateau de Combourg, là où ce dernier écrivit Les mémoires d’outre-tombe dans le but de ressentir ce romantisme dont il était grand fan. Et tous le diront aussi : si vous aimez lire du fantastique, il y a de grandes chances pour que votre domaine d’expression se situe dans ce champ. Creusez votre sillon…

Démonstration est faite que l’écriture est intimement liée à la lecture. En cette période de confinement, où l’on est tourné vers l’intérieur et centré sur soi, c’est probablement encore plus vrai. Peut-être n’arrivez-vous pas à suivre une lecture et à laisser votre esprit s’imprégner et entrer de plain-pied le récit. En ce cas, lisez pour vous documenter. Puisez et piochez à droite et à gauche. Voyagez, analysez, critiquez, admirez, jalousez, déplorez… Laissez votre cerveau errer et créer des connexions et des ponts. Et écrivez. Un mot après l’autre. Une idée après l’autre. Une phrase par ci. Un paragraphe par là. Imitez. Copiez.  Résonnez. Jouez. Puis marquez la différence. Travaillez. Cherchez votre style. Amusez-vous. Lisez. Écrivez.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s